How to recognize a licensed Taxi in Paris

FOR YOUR SAFETY, BE CAREFUL ! IN PARIS,DON’T ACCEPT GOING WITH A DRIVER OR A MOTORBIKE WHO ASK YOU IF YOU NEED A TAXI AT THE AIRPORT,A TRAIN STATION OR IN A TOURIST AREA.

Taxis in Paris aren’t uniformly one color.Be careful, there are rogue taxi drivers, especially at the airport. If someone comes up to you in the airport and tells you they’ll save you money on your trip in to the city, politely decline.

It’s easy to spot the genuine thing. The rooftop sign will say Taxi Parisien. There is a line of them outside the baggage claim area of CDG. The queue goes quickly, as there is usually someone there who directs people to the taxis.

There are taxi ranks all over the city. They are usually marked on tourist maps with a T. One generally doesn’t hail a cab as they do in the US, for example. One either goes to a taxi rank, or calls the company to arrange pickup. Here is the telephone number for the companie G.7 Taxi in English:+33 (0)1 41 27 66 99

A REAL LICENSED TAXI IN PARIS NEVER ASK YOU IF YOU NEED A CAB,IT IS FORBIDDEN BY THE LAW AND THE TAXI’S RULES.

IN PARIS,AT THE AIRPORT,IN A TRAIN STATION,YOU CAN CATCH A CAB IN A TAXI RANK,IN THE STREET OR CALLING THE BIGGEST COMPANIES OF TAXIS LIKE « TAXIS G6+1 « , »LES TAXIS BLEUS « , »ALPHA TAXIS » OR « TAXIS 7000  » YOU’LL FIND THE PHONE NUMBERS OF THOSE COMPANIES IN INTERNET AND ALL MOST OF THEM SPOKE ENGLISH .

The biggest radio- taxi companies in Paris :

-TAXIS G.7 tel : +33 (0)1 47 39 47 39 . internet : http://www.taxisg7.fr
-TAXIS BLEUS tel : +33 (0) 891 70 10 10 . internet : http://www.taxis-bleus.com
-ALPHA TAXIS tel : +33 (0)1 45 85 85 85 . internet : http://www.alphataxis.fr

Smartphone Applications :
-TAXILOC : tel 01 82 83 40 12 . internet : http://www.taxiloc.com
-LE BON TAXI : internet : http://v2.lebontaxi.com
-ITYZ. internet : tel 06 95 33 82 67 http://www.ityz.me
-TAXIBEAT internet : tel 01 84 17 82 23 http://taxibeat.fr

Or here are the numbers and adress of Taxi ranks in Paris and Parisian suburbs viewtopic.php?f=32&t=126

HOW TO RECOGNIZE A LICENSED TAXI IN PARIS ?

A light globes with three repeaters (small bulbs) setting forth the rates A, B and C.

GREEN : THE TAXI IS AVAILABLE

Image

RED : THE TAXI IS BUSY

Image

A licensed taxi in Paris as a plate like this on the right wing of the car witch is the official registration plate with Taxi’s licence number:

Image

A licensed taxi in Paris has his professional card on the windscreen,you can saw it when you’re outside on the side of the driver.

There is this model of professional card

Image

Or this new model of professional card where you can see the photo of the taxi driver from the outside :

Image

A licensed taxi in Paris has a taximeter .
There are different models of Taximeter :

Image

Image

Image

Image

When you saw this opaque sheath covering the light ,the Taxi driver has finish his service :

Image

MORE INFORMATIONS:

-A taxi is free when the light « taxi » is on (or more recently when the light is green). When off, only the light color indicating the rate in effect will remain lit – this therefore means the taxi is reserved or occupied. When the taxi is no longer in use, its light is covered with an opaque sheath.

-There are three prices A, B, C depending on the location & the date and time of the course.

-If you have a preferred route let the driver know,but most of the drivers will use a route they know or that they think is faster.

-However do not be surprised if you are refused if you are less than 50 meters from a taxi stand. They can refuse you if you are drunk or if you are with a dog that risks dirtying their car (except guide dogs).

-They are also not obligated to take you if they are at the end of their service (time on the back), and your route will take them far from their final destination.

-If their registration allows them to take more than 3 people in their car, they are not allowed to refuse you there either. Note that there is a surcharge for the number of passengers over 3. 2 children count as one adult (under 10 years ‘s old)

-Taxi drivers are under the obligation to provide a receipt for any course that is over 25 euros with the date, the time of day the license plate number etc

-Reserving a taxi ahead of time will cost more money because the meter will be running from the time that the taxi is on its way to you. That said, during rush hour, it can put your mind at ease to know that you will have a taxi for you and not have to find the nearest stand or call and discover there are no available taxis in your area.

-How to Pay for a Taxi in Paris ;

The vast majority of the time, you’ll pay for your taxi ride in Paris with cash. If you know in advance that you’ll need to use a credit card to pay for your taxi, you need to make sure before you get in the cab that it’s equipped to accept credit cards. Additionally, the total amount of the fare has to be €15 or more. So for a short trip in the city, make sure you have enough cash on you.

-To file a complaint against a Parisian taxi contact the Préfecture de police 36 rue des Morillons, 75732 Paris Cedex 15.

HAVE A NICE STAY IN PARIS !

Image

Source Le Forum des Taxis Parisiens 

Rien ne remplacera jamais un vrai taxi parisien

Rien ne remplacera jamais un vrai taxi parisien

9 questions/réponses pour les reconnaître

1 – COMMENT RECONNAÎT-ON UN TAXI PARISIEN ?

Un taxi parisien est obligatoirement équipé d’un lumineux rouge/vert sur le toit, d’un horodateur qui compte le nombre d’heures travaillées et d’un compteur pour calculer le prix de la course. Tout véhicule qui n’en dispose pas n’est pas un vrai taxi parisien.

Ces équipements permettent de garantir une sécurité indispensable au client. Le chauffeur a une durée de travail maximum fixée réglementairement, ce qui l’oblige à se reposer entre deux journées de travail. Le prix de la course n’est pas fixé « à la tête du client » ni en fonction de l’offre et la demande, mais déterminé en application d’un tarif fixé par arrêté préfectoral.

Avec une Police des taxis et une Commission de discipline, le taxi parisien est le plus contrôlé au monde.

2 – COMMENT DEVIENT-ON CHAUFFEUR DE TAXI ?

Les conditions d’accès à la profession de chauffeur de taxi sont, elles aussi, très réglementées. Devenir chauffeur de taxi ne s’improvise pas. Pour obtenir son Certificat de Capacité Professionnelle de Conducteur de Taxi, votre chauffeur de taxi a suivi une formation de 420 heures et réussi un examen théorique et pratique (topographie, réglementation, conduite…). Il a obtenu un diplôme de secourisme et justifie d’un casier judiciaire vierge. C’est un professionnel de la conduite qui vous garantit de vous transporter en toute sécurité.

3 – QUELS SONT LES AVANTAGES QUE SEUL UN TAXI PARISIEN VOUS APPORTE ?

La prise en charge immédiate : dans l’une des 400 stations (malheureusement 20 % de places de moins en 10 ans), dans la rue (si vous vous trouvez à plus de 50 mètres d’une station) ou par téléphone, application smartphone ou Internet. Bien sûr, vous pouvez aussi le réserver à l’avance.

L’utilisation des voies réservées : parce que le taxi est un mode de transport public individuel, les taxis sont autorisés à utiliser, comme les autres transports publics, les couloirs de bus qui permettent de vous conduire plus rapidement à destination.

La sécurité : soumis à un contrôle technique annuel par les services de l’État, les véhicules sont renouvelés en moyenne tous les 3,5 ans.

Le prix (calculé par le taximètre) : le tarif kilométrique ou horaire fixe affiché dans le taxi vous garantit toujours le juste prix.

 

4 – EST-CE QUE LE SECTEUR DES TAXIS CREE DE L’EMPLOI ?

On compte plus de 55 000 chauffeurs de taxis en France, dont près de 20 000 à Paris. Leur nombre augmente régulièrement : depuis 2002, la Préfecture de Police délivre chaque année de nouvelles licences en fonction de l’évolution d’indices de l’activité économique francilienne (chiffres INSEE, ADP, SNCF et Office du tourisme). D’ailleurs, en dix ans, le nombre de taxis à Paris a connu une croissance comparable à l’augmentation de la capacité des autres transports publics (métro, bus…).

Ce développement contrôlé du nombre de taxis évite par ailleurs d’engorger encore davantage une Capitale déjà fortement congestionnée.

Près de 4 000 emplois directs ont été créés en dix ans grâce à l’augmentation du nombre de taxis parisiens, sans compter les 2 000 emplois induits (garages, centres d’appels tous situés en France). Le taxi favorise l’intégration sociale, donnant l’opportunité à des milliers de personnes d’opérer une reconversion professionnelle ou d’accéder à un premier emploi stable.

5 – …ET L’INNOVATION ?

Les taxis parisiens sont à la pointe de l’innovation et très en avance par rapport à ce qui existe ailleurs dans le monde.

Les premiers GPS sont apparus dans les taxis parisiens en 1996. Aujourd’hui, 70 % des chauffeurs ont choisi de s’affilier à des centraux de réservation et d’être géolocalisés afin de se rapprocher de leurs clients dans des conditions de circulation chaque année plus difficiles. Disponibles depuis 2008, les applications smartphone s’améliorent constamment pour faciliter la commande de taxi, suivre l’arrivée du véhicule ou encore noter le chauffeur.

Enfin, les taxis à motorisation « verte », équipés de sièges enfant ou permettant l’accès des personnes à mobilité réduite, sont de plus en plus nombreux pour répondre aux demandes de chacun.

6 – LES TAXIS, C’EST VRAIMENT MIEUX A LONDRES ?

Il existe bien 10 % de taxis en plus à Londres qu’à Paris, mais le territoire qu’ils desservent est deux fois plus étendu que celui des taxis parisiens et leur tarif est 80 % plus cher qu’à Paris !

Au-delà des chiffres, la vraie différence tient aux conditions de circulation et à l’offre de transports en commun. Le trafic londonien est fluidifié par un péage urbain. À Paris, la vitesse moyenne de circulation intra-muros baisse régulièrement (16,5 km/h en 2013) et, ces dernières années, plusieurs dizaines de kilomètres de voies bus/taxis ont été supprimées en faveur du tramway, les voies sur berges ont été partiellement fermées… Ces embouteillages expliquent que les taxis soient bloqués le matin aux portes de Paris quand les clients sont, eux, intra-muros.

Mise à part l’exiguïté de notre Capitale qui en fait l’une des villes les plus embouteillées d’Europe, l’autre différence est la grande capacité de nos transports publics collectifs. En effet, cette offre, qui est en constante augmentation, est bien supérieure aux capacités de transport des métros et bus londoniens.

7 – POURQUOI TROUVE-T-ON DIFFICILEMENT UN TAXI « A LA VOLEE » DANS LA RUE ?

Tout d’abord parce que les taxis disponibles sont dans l’obligation de garer leur voiture dans une station de taxis en attente de leurs clients, afin de ne pas embouteiller encore plus la voirie.

Les conditions de circulation à Paris permettaient aux chauffeurs de taxi en 1960 de réaliser 20 courses par jour, quand aujourd’hui ils ne parviennent à en exécuter que 12 dans les onze heures de travail quotidiennes que la réglementation leur permet d’effectuer. Les transports publics collectifs ont fait face à la mobilité croissante de nos concitoyens.

Ces conditions de circulation expliquent aussi qu’aux heures de pointe 40 % des taxis sont vides, bloqués le matin comme le soir dans les embouteillages pour rejoindre les lieux où il y a une demande à satisfaire.

8 – LES TAXIS PARISIENS, C’EST UN MONOPOLE ?

Non : 70 % des licences de taxis parisiens sont détenues par 12 000 entrepreneurs, le plus souvent des artisans qui les exploitent à titre individuel et assument les charges sociales et fiscales de leur activité. Les autres licences sont louées par de nombreuses sociétés à des chauffeurs indépendants ; les plus importantes détiennent chacune moins de 5 % du nombre total de licences parisiennes.

Et surtout, les taxis sont en concurrence avec tous les autres modes de déplacements urbains : transports en commun parfois subventionnés par les collectivités locales, bus, métro, tramway, Autolib’, Vélib’, VTC, navettes aéroport… C’est le client qui choisit !

9 – LE TAXI, TOUJOURS PLUS DE QUALITE !

Avec la Préfecture de Police et l’Office du tourisme, la profession est en train de se doter d’une charte de qualité. Elle met aussi en place une procédure pour mobiliser les taxis aux gares ou aéroports lorsque les autres modes de transport public ne fonctionnent plus… À travers ces actions et les investissements dans la formation, l’équipement des véhicules et les outils de réservation, la profession améliore sans cesse les services offerts au client !

Source : UNIT (Union Nationale des Industrie du Taxi)

Bienvenue à Paris

C’est effectivement ce que l’on aimerait entendre plus souvent dans la bouche des taxis parisiens accompagné d’un regard et d’un large sourire, c’est tellement simple et terriblement efficace pour établir un contact sympa. C’est aussi l’attente de tout client entrant chez un commerçant et je place cette activité comme un véritable commerce.

La mutation du marché du transport de personnes est en route. Depuis quelques mois déjà avec de nouveaux acteurs apparaissent, Motos, VTC (Véhicule de Tourisme avec Chauffeur), elle s’accélère de plus en plus avec l’apparition croissante de diverses « appli » proposant une mise en contact avec un véhicule géolocalisé, un marché en pleine expansion pour les « codeurs » en herbe recherchant « l’appli » qui leur fera gagner des millions, mais le rêve américain n’est pas si facile à organiser dans les rues étroites de Paris déjà bien encombrées par la circulation. N’est-ce pas là, le principal problème de la disponibilité de nos taxis quand ils ne peuvent faire qu’un seul client par heure au lieu de 3 ou 4 !
Je ne vois pas non plus les taxis charger une dizaines d’appli dans leur smartphone pour espérer avoir une course à coté de leur position.

Depuis plusieurs mois, les taxis demandent à la Mairie de Paris (en charge de la maintenance des bornes et stations de taxis dans la ville) une modernisation de ces dernières. Pourquoi ces bornes sonnent-elles dans le vide, (lorsqu’elles fonctionnent ! ) ? Parce qu’il n’y à pas de taxis pour y répondre ! Pourquoi pendant ce temps, d’autres taxis attendent les clients 300m plus loin. Mauvaise coordination entre l’offre et la demande.

Une application officielle « Taxis Parisiens » une borne virtuelle faisant sonner les smartphones des chauffeurs à 300m à la ronde de la position du client, voilà une solution qui apporterait à la fois de la disponibilité pour les clients et du travail aux taxis.